RENCONTRE FLORENT PEREIRA

Florent PEREIRA équipe Roubaix Lille Métropole saison 2016 - photo Jean-Marc Hecquet
  • Florent PEREIRA équipe Roubaix Lille Métropole saison 2016 - photo Jean-Marc Hecquet
  • Florent PEREIRA équipe Roubaix Lille Métropole saison 2016 - photo Jean-Marc Hecquet
  • Florent PEREIRA équipe Roubaix Lille Métropole saison 2016 - photo Jean-Marc Hecquet
  • Florent PEREIRA équipe Roubaix Lille Métropole saison 2016 - photo Jean-Marc Hecquet
  • Florent PEREIRA équipe Roubaix Lille Métropole saison 2016 - photo Jean-Marc Hecquet
  • Florent PEREIRA équipe Roubaix Lille Métropole saison 2016 - photo Jean-Marc Hecquet
  • par Jean-Marc HECQUET et Laurent SANSON
  • photos JM.HECQUET
  • janvier 2016

RENCONTRE AVEC FLORENT PEREIRA

LE CH’TI AUVERGNAT DU RLM

Remarqué chez les amateurs mais surtout lors de son stage au sein de la formation AG2R La Mondiale fin 2015, c’est à Roubaix que le jeune Florent Pereira a posé ses valises en signant son premier contrat professionnel à l’aube de cette saison 2016. Désormais sous la bannière orange et noire, le jeune auvergnat s’est facilement intégré dans la formation roubaisienne à l’occasion des différentes rencontres avec le staff et le groupe et lors de ce stage collectif à Calpe en Espagne au cours duquel nous l’avons rencontré pour mieux faire connaissance.

florent pereira equipe roubaix lille metropole 2016 photo jean-marc hecquet

À 22 ans, l’ex-coureur amateur du Team Pro Immo Nicolas Roux fut très vite remarqué par la bande à Daniel Verbrackel alors qu’il effectuait l’Eurométropole Tour 2015 avec le maillot d’AG2R La Mondiale sur les épaules en défendant becs et ongles le maillot de leader du général d’Alexis Gougeard.
Florent Pereira, c’est sans le moindre doute une bonne pioche pour Fred Delcambre qui souhaite mettre son nouveau poulain dans les meilleures conditions. « Nous cherchions un coureur qui compléterait notre effectif sur un poste particulier, passe partout, doté d'une petite pointe de vitesse et capable de tenir son rang dans un train ou en contrôle de peloton. Après avoir vu Florent au Championnat de France Amateur et à l’Eurométropole Tour et son discours nous ayant plu, nous avons décidé de lui donner sa chance chez les pros ».

Comme nous l’a précisé le technicien roubaisien, Florent Pereira semble avoir le profil puncheur et baroudeur. « Mais et c'est la principale difficulté pour un néo pro, les vérités et qualités des amateurs se trouvent souvent chambouler dans le peloton professionnel. Il faut donc attendre et voir avec lui au fur et à mesure de la saison, dans quel registre il va s’épanouir le plus ».

UNE ADAPTATION RAPIDE

Après quelques semaines de cohabitation, les deux camps sont satisfaits. « Nous pouvons déjà dire que Florent possède des capacités indéniables qui devrait lui permettre de s'adapter relativement facilement au monde professionnel. C'est également quelqu'un de travailleur qui veut y arriver, ce qui est très important. Il ne rechigne pas à la tâche et est à l'écoute des conseils, qu'ils viennent du staff ou des coureurs plus expérimentés. Je ne me fais pas de soucis de ce côté-là, d'autant plus qu'il est très sociable. Il doit pouvoir trouver sa place chez les professionnels ». De son côté le jeune auvergnat s’est vite adapté à son nouvel environnement comme il le dit « Mes débuts ce passent bien et l'ambiance est bonne. J'apprends à connaître les coureurs comme le staff petit à petit. Les DS sont très professionnels et nous guident déjà bien. Mes premiers contacts avec eux ce sont très bien passés ». Tout comme le « Méridional » Julien Antomarchi arrivé tout droit de Marseille il y a un an, Florent Pereira a cherché très vite à faire partie de la « maison roubaisienne » . « Je n'ai pas encore appris le Ch'ti, mais je promets de réciter la fable du Corbeau et le Renard avant la fin de saison et de me mettre au Maroilles ».

De quelle région venez-vous Florent ?
Florent Pereira : « Je réside en Auvergne, au cœur des volcans d'Auvergne, aux pieds du Puy de Dôme. Je suis né à Clermont-Ferrand. C'est une très belle région, où j'ai plusieurs terrains pour m'entrainer avec du plat, de la montagne, du vent, de la pluie, de la neige et du soleil. C'est vraiment très agréable l'été de rouler dans les montagnes du Massif Central, le paysage est beau et les circuits sont durs. A moins de 15 minutes en voiture, je suis en centre-ville dans la vallée, pour aller boire un café avec mes amis ».

Cette saison vous avez fait l'impasse sur le cyclo-cross, comment vous êtes-vous préparer ?

FP : « J'ai décidé de faire l'impasse sur les cyclo-cross cet hiver afin de travailler le foncier et ainsi d’engendrer plus de kilomètres. J'ai effectué deux cyclo-cross contre quatre l'année passée, dans l'idée de me faire plaisir, d'honorer mon maillot de champion d'Auvergne (même si je savais qu'il allait être compliqué de le défendre après la longue saison de route). J’ai senti que je devais ça à mon ancien club, car ils m'ont toujours soutenu. Ils ont été à mes côtés toute la saison dernière et je leur devais bien ça. Je voulais leur montrer que ce n'est pas parce que je suis à Roubaix Lille Métropole et chez les pros que je vais oublier mes racines et origines. »

Comment avez-vous vécu votre transfert ?

FP : « Il s’est bien passé car je me suis rendu à Roubaix au siège de l'équipe lors des deux stages (cohésion en novembre et préparation en décembre) où j'ai pu découvrir la piste.

Aborder une saison avec de nouveaux équipiers, comment vivez-vous ce changement ?

FP : « Comme j'ai dit avant, tout ça était déjà "prévu" d'avance. Si j'étais resté chez Pro-Immo, des changements de coéquipiers auraient été inévitables. Mais en tout cas c'est toujours un plaisir de rencontrer des nouveaux coéquipiers, de mettre des visages sur des noms que je connaissais plus ou moins. Maintenant, il va falloir que je m'intègre au plus vite afin que sur les compétitions nous puissions nous entendre du mieux possible. Les premiers contacts avec eux ont été très enrichissants et agréables. Il n'y a aucune raison que je ne puisse pas passer une excellente saison avec eux.»

Qu’attendez-vous des nouveaux directeurs sportifs Frédéric Delcambre et Michel Dernies ?

FP : « Qu'ils puissent m'apporter et ainsi qu’à toute l'équipe bien sûr, de très bons conseils. Qu’ils soient disponibles dans les bons et dans les éventuels et inévitables mauvais moments, afin que je puisse apprendre, comprendre et aider l’équipe. J'attends d'eux de la rigueur, du sérieux et le soutien indispensable dans le monde professionnel que je découvre.»

Lors de votre stage chez AG2R La Mondiale en fin de saison 2015 stagiaire pro, quelles ont été vos premières impressions sur le cyclisme de haut niveau ?

FP : « Je remercie tout d'abord la formation AG2R La Mondiale pour cette opportunité. Une expérience et un vécu que je retiendrais toute ma vie. J'ai beaucoup appris durant ce stage, avec des moments formidables. Mes impressions ont été très positives, je ne m'étais pas mis de pression particulière et cela m'a plutôt réussi. J'ai pu remarquer la différence de niveau, le travail qu’il restait à accomplir pour grandir. Je vais devoir mettre en application ce que j'ai appris pendant ces semaines passées aux contacts des pros et j'ai hâte que la saison commence.»

En passant chez les pros on dit que les compteurs sont remis à zéro, quel est votre état d'esprit par rapport à votre saison à venir ?

F.P : Oui en effet. J'ai remis les miens à zéro et je pars pour un nouveau défi. Je suis prêt à tout donner pour apprendre et progresser. Bien évidemment, faire la meilleure saison possible avec ma nouvelle équipe et mes nouveaux coéquipiers. Mes objectifs pour 2016 sont principalement axés sur la Coupe de France PMU sur laquelle l'équipe RLM veut être performante. Je découvrirai les courses au fur et à mesure de la saison. Sans oublier d’autres objectifs vers des classiques ou des courses par étapes, usantes et physiques, mais que j’affectionne particulièrement. » «  Pour ce début de saison, je devrais être au départ de la Marseillaise pour l’ouverture fin janvier, puis l'Etoile de Besseges avant d’enchaîner sur le Haut-Var, La Méditerranéenne et La Provençale. »

propos recueillis par Jean-Marc HECQUET à Calpe - Espagne

FLORENT PEREIRA Digest

Equipes Amateurs

2015 - 2014 - 2013 Team Pro Immo Nicolas Roux
2012 VC Cournon d'Auvergne

Equipes Pros

2016 Roubaix Lille Métropole
2015 AG2R La Mondiale (stagiaire)

PALMARÈS 2015

1er Circuit des Monts du Livradois Elite Nationale
1er Classic Jean-Patrick Dubuisson - Ep. 2 Elite Nationale
1er Championnat d'Auvergne Championnat Régional
2ème Grand Prix des Grattons à Châteaumeillant Toutes catégories
2ème Circuit des Communes de la Vallée du Bédat Elite Nationale
2ème Classic Jean-Patrick Dubuisson - Ep. 1 Elite Nationale
Vice-Champion de France Amateur

florent pereira equipe roubaix lille metropole 2016 photo jean-marc hecquet

florent pereira equipe roubaix lille metropole 2016 photo jean-marc hecquet

 

SUIVEZ-NOUS

              

PARTENAIRES

mel metropole europeenne de lille

region des hauts-de-france

nord le departement

 

 

 

 

 

sports2